Top End

Du 4 au 11 décembre 2009

 


Afficher Top End sur une carte plus grande

Darwin

1er contact avec le territoire du Nord : Darwin. C’est une ville de 75000 habitants, seule capitale tropicale d’Australie, que nous nous réjouissions de découvrir.  Mais nous nous sommes bien vite rendu compte que, hormis un joli parc où il est très agréable de se balader, il n’y a pas grand chose à découvrir! Darwin a presque entièrement dû être reconstruite à la suite de la 2ème Guerre Mondiale et au passage du cyclone Tracy en 1974 qui n’ont laissé en place que deux édifices.  La ville manquant de charme et d’intérêt, nous avons préféré passer du temps à planifier nos excursions dans le Nord, ainsi qu’à mettre à jour le blog. Tout ceci s’est fait au Roma Bar qui mérite une mention spéciale pour ses bons petits plats, ses excellents cafés et un accès gratuit à internet! C’est finalement là que nous aurons passé le plus de temps à Darwin. 

Nous gardons cependant un bon souvenir de cette ville grâce au magnifique coucher de soleil auquel nous avons eu droit!

 

P1000760

 

 

P1000757

 

De nombreux arbres en fleurs égaient la ville.

 

 

P1000747

 

 

P1000748

 

Comme à Cairns, il n’y a pas de plage à Darwin, mais une piscine (à vagues cette fois ci!) au bord de la mer.

 

 

P1000750

 

Décorations de Noël sur Mall Street au centre ville.

 

 

P1000753

 

 

P1000768

 

Ahhh, notre 2ème endroit préféré, The Ice Cream Factory! Un vaste choix de crème glacée qu’on peut combiner avec beaucoup de bonnes choses!!! Notre choix s’est porté sur la glace cookies and cream qu’on a fait mélanger avec des Maltesers, un vrai délice. On a mangé un pot de passé 500g à deux…

 

 

P1000774

 

Litchfield National Park

Dès notre deuxième jour dans le Northern Territory, nous nous sommes mis en route pour Litchfield.

 

 

P1000786

 

 

P1000897

1er arrêt: les Termite Mounds. Au moment où nous sortons de la voiture, nous sommes assaillis par des mouches! Ces insupportables petites bestioles viennent se coller à nous par dizaines et ne nous lâchent plus. Quelle horreur! J’en avale une et Julien en aspire une par le nez. Nous retournons à la voiture au pas de course, afin de chercher les filets à mouches que nos gentils voisins nous ont donné avant notre départ (MERCI!). C’est vraiment une arme indispensable! Le seul hic c’est qu’il doit faire 35°C à l’ombre, 10 de plus au soleil et probablement encore  10 de plus sous les filets… C’est donc par 55°C, en sueur, le filet plaqué sur le visage, que nous partons à la découverte de ces fameuses termitières… et de la plupart des endroits du Northern Territory d’ailleurs. 

 

 

P1010109

 

Revenons-en aux termitières. Certaines peuvent atteindre 6 mètres de haut. Elles sont uniques au monde et de formes très variées. Elles sont conçues de manière à maintenir une température constante à l’intérieur grâce à des systèmes de ventilation et ce malgré les énormes variations climatiques opérant dans le Territoire du Nord. Il y en a 3 types différents, illustrés sur la photo ci-dessous:

 

 

P1000792

 

Ces termitières sont omniprésentes dans la région et font partie intégrante des paysages des parcs nationaux du Nord, tant Litchfield que Kakadu. Les Cathedral Termite Mounds à l’entrée de Litchfield sont particulièrement impressionnantes.

 

 

P1000793

 

 

P1000797

 

Le plus difficile est d’enlever le filet à mouches pour la photo et de ne pas en avaler durant ce laps de temps!

 

Voici les Floodplain Termites:

 

 

P1000791

 

Arrêt suivant: Buley Rockhole. Il s’agit d’une série de petites piscines en terrasses. Les habitants de la région viennent volontiers s’y rafraîchir le week-end et on comprend bien pourquoi! L’endroit est charmant et c’est un plaisir de se baigner dans ces eaux limpides et surtout exemptes de crocodiles. Il faut savoir que ces dangereux animaux habitent les rivières du Territoire du Nord et causent encore trop d’accidents et de décès parmi les inconscients qui se baignent aux endroits interdits. Pourtant les panneaux et avertissements ne manquent pas!

 

 

P1000778

 

Les crocodiles d’eau douce sont là toute l’année et ne sont en principe pas agressifs, à moins qu’on ne les taquine… Par contre les crocodiles d’eau salée, qui envahissent la région durant le Wet (la mousson) lorsque les eaux montent, attaquent sans hésiter les proies qu’ils repèrent. C’est ce qui a mené à l’une des attractions principales de la région, la Jumping Crocodile Cruise dont on reparlera dans un prochain article.

Heureusement, il y a quelques endroits que les crocodiles n’atteignent pas et où la baignade est sûre, comme Buley Rockhole.

 

P1000801

 

P1000804

 

P1000808

 

P1000822

 

P1000814


Nous y avons également fait une rencontre très intéressante. Heureusement que je n'avais pas vu que ces petites bêtes étaient aussi agiles sur terre que dans l'eau avant d'aller me baigner…

P1000811

 

P1000827

 

Nous avons ensuite piqué une tête à Florence Falls, tout aussi paradisiaque, quelques kilomètres plus loin.

 

 

P1000835

 

 

P1000847

 

 

Litchfield 4510

 

En fait, nous sommes même revenu le lendemain, tellement nous avont été charmé par ce coin de rêve!

 

 

Litchfield 4507

 

 

P1000848

 

Prochain arrêt: Tolmer Falls. 1,5 kilomètre de marche durant lesquels nous avons eu des vues imprenables sur la vallée, ainsi que sur les chutes d’eau. La baignade est interdite dans ces lieux, non pas à cause des crocodiles, mais pour protéger les différentes et rares espèces de chauve-souris qui vivent là.

 

 

P1000854

 

 

P1000892

 

Dernier et plus célèbre arrêt à Litchfield: les Wangi Falls. Ce sont effectivement de très belles chutes d’eau, mais qui sont beaucoup plus impressionnantes juste après la saison des pluies. Notre visite se fait après 8 mois de sécheresse, donc le débit est au plus bas. Cela dit, ça vaut quand même le détour, ne serait-ce que pour se baigner encore une fois (eh oui, il fait toujours 55°C…)

 

 

P1000866

 

Nous avons passé une nuit au fin fond du parc avant de partir à la découverte de Kakadu. Nous étions les seuls à dormir dans l’une de ces bush tents car c’est une saison qui n’est absolument pas touristique (encore une fois parce que théoriquement nous venons d’entrer dans le Wet). Il y avait bien plus de kangourous que de personnes, mais ça n’était pas pour nous déplaire
 

P1000876

 

P1000878

 

P1000885

 

 

 

Jumping Crocodile Cruise

Il s’agit de la fameuse attraction dont nous vous avons parlé. Il s'en est fallu d'un cheveu qu'on ne la manque, car pour y parvenir il a fallu parcourir 5 km sur une route non goudronnée et comme l'assurance de la voiture ne couvre pas les dégâts causés sur ce type de terrain, il a quand même fallu 15 minutes à 20 km/h pour y arriver.

 

 

P1010020

 

 

P1010029

 

 

P1010049

 

P1010027

 

Une fois arrivés à destination, un bateau nous amène sur une rivière infestée par les crocodiles d’eau salée. Les guides accrochent ensuite de la viande au-dessus de l’eau et il ne reste pluqu'à attendre que ces créatures surgissent de nulle part pour se jeter dessus. C’est le meilleur moyen d’observer ces prédateurs de près, même si au départ nous n’étions pas forcément emballés par le concept. Mais finalement nous avons passé un excellent moment (accompagnés d’une petite dizaine d’autres touristes seulement) et étions vraiment captivés par le spectacle!

 

 

P1010016

 

 

P1000940

 

 

Jumping-Crocodile-Cruise 4533

 

Et voici de quoi ces sales bêtes sont capables:

 

 

P1000933

 

 

P1000942

 

 

Jumping-Crocodile-Cruise 4532

 

Jumping-Crocodile-Cruise 4521

 

 

Jumping-Crocodile-Cruise 4523

 

Les crocodiles d’eau salée sont les plus grands reptiles au monde! Ils peuvent mesurer jusqu’à 6 mètres et leur mâchoire peut exercer une pression de plusieurs tonnes. Cependant, leur nom est mal employé parce qu’ils vivent tout aussi bien en eau salée qu’en eau fraîche plusieurs centaines de kilomètres dans les terres. Chaque crocodile mâle a besoin de son propre territoire. L’avantage est que leur territoire se situe toujours dans l’eau et ainsi il est possible de rester en dehors de leur chemin. Par contre, une fois dans l’eau, il devient pratiquement impossible de leur échapper comme leur vitesse peut atteindre 14 km/h. D'ailleurs, pour vous rendre compte des dégâts qu'ils peuvent causer:

 

 

P1000908

 

 

P1000909

 

P1010025

 

Mais les crocodiles n'étaient pas les seuls à venir nous dire coucou, de magnifiques aigles nous ont également tourné autour tout le long de la croisière.

 

 

Sans titre-1

 

 

P1000966

 

 

 

Kakadu National Park

C’est parti pour 3 jours dans le terrain de jeu de Crocodile Dundee, le Kakadu! Propriété des aborigènes, le plus grand parc national d’Australie est toutefois géré par les rangers qui sont chargés de conserver les valeurs du Kakadu en tant que Patrimoine Mondial de l’Unesco.

 

 

P1010532

 

kakadu

 

 

P1010302

 

A première vue, on pourrait croire qu’il n’y a que du bush sur des centaines de kilomètres, mais en creusant un peu, cette immense réserve regorge de trésors naturels: billabongs et rivières fréquentés par des crocodiles et des oiseaux rares, sites de peintures aborigènes datant de plusieurs milliers d’années, magnifiques promontoires rocheux de couleur ocre envahis par la végétation, spectaculaires chutes d’eau et piscines en terrasses,… De quoi passer quelques jours inoubliables! De plus, étant donné le peu de touristes dû à la saison humide, nous avons vraiment eu l’impression d’être seuls au monde!

 

Pour commencer la visite du Kakadu, nous sommes allés nous imprégner de la beauté d’Ubirr. Entre les peintures aborigènes sur la création du monde et les vues panoramiques à couper le souffle, nous nous sommes laissés charmer par la magie de ce site.

 

 

P1010096

 

 

P1010122

 

 

P1010126

 

 

P1010125

 

 

P1010138

 

Nous étions vraiment les seuls dans cet endroit splendide.

 

 

P1010146

 

 

P1010135

 

 

P1010149

De nombreuses peintures rupestres ornent les murs de ce site sacré. Les aborigènes peignaient leurs activités quotidiennes, à savoir la chasse, la nourriture, les danses,… Pour eux, la réelle importance réside dans l'acte de peindre et non pas dans la qualité de l'oeuvre.

 

 

P1010107

 

P1010116

 

 

P1010118

 

La vue sur la plaine valait également le détour.

 

 

P1010119

 

A une cinquantaine de kilomètres de bush de là, la plus grande «ville» du parc, Jabiru, nous a servi de refuge des plus confortables pour visiter les environs. Le Lakeview Park fut vraiment l’endroit le plus charmant où nous avons séjourné depuis notre départ!

 

 

P1010089

 

 

P1010086

 

 

P1010087

 

Nous avions une cuisine et un frigo dans notre joli bungalow, ainsi qu’une petite place privée devant avec un barbecue! Cela faisait une semaine que tout ce que nous trouvions à manger dans les environs étaient des hamburgers ou des steaks frites alors nous avons filé au magasin nous acheter un super cooking set afin de pouvoir commencer à cuisiner nos propres petits plats. Au menu: 800g de rumpsteak et pâtes. A 14 francs le kilo de viande, on ne va pas se priver. 

 

 

P1010174

Et le lendemain, de la bonne viande de kangourou.

 

 

P1010294

Nous avons même eu droit à quelques visites sympathiques durant nos repas…

 

 

P1010167

 

 

P1010081

 

P1010172

 

Si Jabiru existe dans cet endroit aussi reculé, c’est avant tout «grâce» aux mines d’uranium à proximité. Heureusement, cet immense site est sous haute surveillance pour garantir que les valeurs culturelles et naturelles du parc ne soient pas endommagées.

 

 

P1010286

De nombreuses marches souvent d’une ou deux heures nous permettent d’atteindre des points de vue, plates-formes d’observation d’oiseaux ou billabongs hélas asséchés juste avant la période des moussons: Mamakala, Anbangbang, Mirrai, Warradjan, Mardugal, Gungurul, Bukbukluk,…

 

 

Nourlangie 2

 

 

P1010268

 

 

P1010298

Mais le site le plus important du Kakadu est Nourlangie, un immense rocher de gré strié renfermant les plus beaux modèles d’art rupestre aborigène.

 

 

Nourlangie

 

 

P1010199

 

P1010212

 

 

P1010233-copie-1

 

 

P1010237

 

 

P1010202

 

La peinture la plus célèbre est celle de Nabulwinjbulwinj qui est un esprit très dangereux et redouté.

 

 

P1010187

 

Selon les croyances aborigènes, c’est ici que vit le Lightning Man Namarrgon (en-haut à droite de la photo) qui est à l’origine des éclairs. Ceux-ci seraient déclenchés lorsque le Lightning Man forme un cercle complet avec ses jambes et ses bras. Il s’agit de l’esprit le plus important de cette région touchée quotidiennement par les orages. Pour en avoir fait l’expérience, c’est vraiment impressionnant de voir la foudre s’abattre sans interruption pendant des heures, remplissant le ciel d’une lumière éclatante. Egalement sur cette photo, il y a Namarndjolg en-haut à gauche qui a été transformé en grand crocodile d'eau salée à cause d'un acte incestueux et Barrginj juste en-dessous, la femme de Namarrgon.

 

 

P1010194

 

Et encore quelques autres oeuvres parmis les innombrables fresques de Nourlangie:

 

 

P1010181

 

 

P1010183

 

Il y aurait encore beaucoup à faire et voir dans le Kakadu, mais pour cela il faudrait disposer d’un 4×4 et s’enfoncer encore plus profondément dans le bush sur des routes en terre, en espérant que les pluies torentielles ne coupent pas les accès aux routes. Les 2 mètres indiqués sur le poteau de la photo représentent le niveau d'eau atteint durant le pic de la saison des pluies. Les coins que nous n'avons pas réussi à atteindre nous donnent une bonne raison pour revenir… 

 

 

P1010157

 

 

P1010161

 

 

 

Yellow Water Cruise

Pour notre dernière matinée dans le Kakadu, nous avons choisi de faire une croisière sur le Yellow Water afin d’y admirer la «wildlife». Ce marais regorge de nénuphars, crocodiles, martins-pêcheurs, échassiers, ainsi que d’innombrables autres oiseaux aussi rares que magnifiques. Il constitue un refuge pour toute la faune en saison sèche.

Cette promenade montre Kakadu dans toute sa splendeur et mérite donc bien qu’on y consacre un article!

 

 

P1010304

 

 

P1010309

 

 

P1010378

 

Un Darter qui sèche ses ailes au soleil.

 

 

P1010340

 

Voici des canards bien particuliers puisqu’ils sont plus à l’aise sur terre que dans l’eau. Ils restent tranquilles la journée et peuvent voler jusqu’à une distance de 30 km durant la nuit pour chercher de la nourriture.

 

 

P1010342

 

Ils sont ici accompagnés d’une belle cigogne, plus communément appelée Jabiru (d’où le nom de la ville principale du Kakadu).

 

 

P1010357

 

 

P1010397

 

 

P1010464

 

 

P1010361

 

Voici un Jacana, aussi appelé Jesus bird parce qu’il donne l’impression de marcher sur l’eau. C’est l’oiseau qui a les pattes les plus longues proportionnellement à la taille et il répartit son poids sur elles lorsqu’il se promène sur les nénuphars.

 

 

P1010383

 

Ahhh les Kingfishers, les nouveaux oiseaux préférés de Cindy.  Nous avons eu la chance de voir les deux espèces qui vivent à côté des rivières, l’Azure et le Little Kingfisher (c’est le plus petit de tous, il ne mesure que 13 cm au maximum).

 

 

P1010372

 

 

Sans titre-1

 

Voici des nénuphars que les aborigènes utilisent pour transporter de l’eau.

 

 

P1010409

 

Un Egret sous toutes ses coutures.

 

 

P1010487

 

 

P1010457

 

Nous avons eu la chance de pouvoir observer le 2ème plus grand aigle d’Australie qui peut mesurer jusqu’à 90 cm de hauteur. Il chasse principalement des poissons, petits mammifères, oiseaux et reptiles. Il joue un grand rôl dans les croyances aborigène.

 

 

P1010515

 

Le Brolga, qui vit principalement dans le Nord et l’Est de l’Australie, peut mesurer 1,3 m de hauteur.

 

 

P1010521

Et quelques autres spécimens…

 

 

P1010321

 

P1010355

 

 

P1010346

 

 

P1010525

 

 

P1010343

 

 

P1010365

 

Voici quelques crocodiles d’eau douce que nous avons croisés. On vous laisse repérer l’animal sur la 4ème photo. 

 

 

P1010350

 

 

P1010414

 

P1010424

 

 

P1010315

Comme quoi mieux vaut ne pas trop tenter le diable et rester en-dehors de l'eau dans cette région, comme nous le rappellent les panneaux des plus explicites!

 

 

P1010303

 

Cindy a passé la croisière les jumelles fixées au visage à observer les oiseaux en s’exclamant avec des OOOOH et des WOUAAAAH, à tel point que j’ai dû lui acheter un petit guide sur les oiseaux australiens! Attendez-vous à voir de nombreux autres spécimens dans les prochains articles. 

 

 

P1010518

 

 

 

Nitmiluk National Park

 

P1010547

Notre premier contact avec le Nitmiluk National Park se fit avec la marche des Edith Falls à 40 km au Nord de Katherine. Seulement 3 km séparent le parking des chutes d’eau, mais par 40°C et sans le moindre coin d’ombre, nous étions plus que ravis de finalement atteindre le bassin pour nous y rafraîchir.

 

 

P1010550

 

 

P1010555

 

 

P1010562

 

 

Edith Falls 2

 

Une fois de plus, nous étions absolument seuls pour admirer ce paysage splendide.

 

 

P1010598

 

 

P1010569

La deuxième partie de la marche offrait des vues tout aussi magnifiques.

 

 

P1010601

 

 

P1010605

 

 

P1010608

Ce n’est que le lendemain matin que nous sommes allés visiter Katherine Gorge, attraction la plus célèbre du Top End. Il s’agit de 13 gorges taillées en filade dans un plateau de grès rouge vieux de 1650 millions d’années.

 

Nous avons opté pour le tour en bateau qui offre le meilleur moyen de découvrir ces gorges. Malheureusement, nous sommes au tout début du Wet et il n’a pas encore plu cette année, alors le niveau d’eau était au plus bas et nous avons uniquement pu explorer les deux premières gorges. En contrepartie, comme il y avait très peu d’eau, l’effet de profondeur des gorges était vraiment impressionnant!

 

Voici la première gorge.

 

 

P1010619

 

 

P1010626

 

 

P1010642

 

Nous avons fait une agréable balade qui nous a menée à la seconde gorge où nous avons repris un bateau.

 

 

Katherine Gorge

 

 

P1010659

 

 

P1010727

 

 

P1010653

 

 

P1010660

Un joli petit kangourou est venu nous dire bonjour, on ne s’en lasse pas.

 

 

P1010736

 

Nous avons également croisé un cormoran sur notre chemin.

 

 

P1010706

 

Voici la deuxième et plus célèbre des treize gorges avec ses façades abruptes.

 

 

P1010670

 

 

P1010693

 

 

P1010717

 

 

P1010712

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>